Les clés pour choisir un bridon/filet bien ajusté à son cheval

 

Vous savez sans doute à quel point utiliser un équipement approprié est crucial pour le confort de votre cheval. Ainsi, le filet ou bridon joue un rôle clé dans la communication entre vous et votre compagnon et peut se révéler être une source importante d’inconfort pour le cheval s’il est mal ajusté.

Choisir le bridon parfaitement ajusté pour votre cheval vous semble complexe ? Dans cet article, je vous donne quelques clés pour faire les bons choix ; suivez le guide 🐴😊

L’Importance d’un Bridon Bien Ajusté

Un bridon mal ajusté peut causer des gênes, de l’inconfort et même des blessures à votre cheval. Un bridon trop serré peut provoquer des points de pression douloureux voire des maux de tête, tandis qu’un bridon trop lâche peut glisser et perturber la communication.

 

Le Choix du Type de Bridon

Il existe différents types de bridons et plus particulièrement de muserolles telles que française, combinée, suédoise, italienne, allemande, … J’aurai l’occasion de revenir sur les différents types de muserolles et leur rôle dans un prochain post. Chaque type a ses propres caractéristiques et avantages. Le choix du type de muserolle pourra dépendre de la discipline équestre que vous pratiquez ainsi que des besoins spécifiques de votre cheval.

 

L’Ajustement du Bridon

Lorsque vous essayez un bridon à votre cheval, assurez-vous qu’il s’adapte parfaitement :

  • La muserolle: veillez à ce que la muserolle soit ajustée sans serrer afin que le cheval puisse déglutir et respirer correctement. Une muserolle trop serrée peut avoir de lourdes conséquences sur le bien-être du cheval et générer par exemple des problèmes de locomotion. La muserolle française, qui est la plus neutre, doit se placer 1 doigt sous l’apophyse zygomatique.
  • La têtière: classique ou anatomique, elle doit reposer confortablement derrière les oreilles sans les presser. Le cartilage de la base des oreilles est une zone fragile ; assurez-vous qu’il n’y a pas de compression à ce niveau.

Les têtières spécifiques : la têtière dépourvue d’appui central ou la têtière déportée sont à utiliser à bon escient. En effet, la têtière classique ou anatomique s’appuie sur la zone osseuse de l’occiput tandis que ces têtières spécifiques vont s’appuyer sur d’autres zones potentiellement plus fragiles (muscles, vertèbres). Je vous conseille d’utiliser ce type de têtière sur recommandation de votre vétérinaire ou votre ostéopathe.

  • Le frontal: il ne doit en aucun cas être plaqué contre la tête de votre cheval. Il doit laisser suffisamment de latitude à la têtière afin qu’elle puisse reculer de 2 à 3 cm quand vous la tirez vers l’arrière.
  • Les montants de filet et de muserolle : ils doivent rester parallèle ; ils ne doivent pas se chevaucher, ni venir gêner l’apophyse zygomatique. Ils doivent être réglés au même trou à droite et à gauche.
  • Les boucles : Idéalement vous devez boucler les différents éléments de votre bridon à peu près au trou du milieu, ce qui vous indiquera que le bridon est à la bonne taille.

Le Confort de Votre Cheval

Observez attentivement le comportement de votre cheval lorsque le bridon est en place. Si votre cheval montre des signes de gêne, comme secouer la tête, vouloir se frotter ou encore ouvrir exagérément la bouche, cela peut indiquer un ajustement incorrect.

 

Le Bridon Parfait

Vous l’aurez compris, un bridon bien choisi garantira le confort de votre cheval tout en favorisant une communication harmonieuse entre vous deux. Souvenez-vous que chaque cheval est unique, et le bridon qui convient à l’un peut ne pas toujours convenir à un autre.

Mon ultime conseil : faites simple ! Vous avez peu de chance de vous tromper en optant pour une têtière classique, un frontal droit et une muserolle française. Choisissez un cuir de qualité, des matelassures confortables mais pas trop épaisses et entretenez régulièrement votre matériel.

Bridon sur-mesure réalisé à l’Atelier 

En cas de doute, n’hésitez pas à demander l’avis de votre professionnel sellier-harnacheur 😉

Vous aimez cet article ? N’hésitez pas à me laisser un commentaire

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *